Archives pour la catégorie 6. Bosnie-Herzégovine

Kravika – Volujac le 13 juillet

L’image contient peut-être : arbre, ciel, plein air, nature et eau

 Je me suis notamment baigné devant les chutes d’eau de Kravica, très prisées des touristes… malgré les serpents qui se baladent allègrement dans l’eau !

Mostar – Kravica le 12 juillet

L’image contient peut-être : arbre, plein air, nature et eau

Après quelques jours à Sarajevo, incroyable ville, remplie d’histoire et carrefour de civilisations et de religion, je suis retourné à Mostar retrouver mon vélo pour découvrir l’Herzégovine, qui est la région au sud de la Bosnie-Herzégovine.

Sarajevo du 8 au 10 juillet

SarajevoCJ’ai dû laisser mon vSarajevoBélo à Mostar (je le retrouverai d’ici quelques jours) pour prendre le train vers Sarajevo, ville très importante de mon voyage, étant donné que je voulais connaître un peu plus la guerre dans les Balkans et le siège de Sarajevo. La visite de la ville et les tours à pied de la ville par des personnes qui ont vécu le siège ont permis de répondre à mes questions. J’ai aussi vu l’endroit où l’archiduc François-Ferdinand a été assassiné par un étudiant serbe, qui a été l’élément déclencheur de la première guerre mondiale.
Je vais rester encore quelques jours à Sarajevo, avant de retourner à Mostar pour reprendre le vélo et me rendre à Dubrovnic (dernière étape de la Croatie) puis le Monténégro. Poursuivre la lecture ‘Sarajevo du 8 au 10 juillet’

Bosnie-Herzegovine Mostar le 6 Juillet

TintinVelo1Après quelques jours à Split, direction Mostar, en Bosnie ! Belle petite ville, connue surtout pour son pont, merveille architecturale datant de l’époque ottomane. Il y a sur le pont une tradition vieille de quatre siècles, qui poussent les gens à se jeter du pont (33m de hauteur) dans la rivière, qui est assez profonde mais dont l’eau est glaciale (8-10°). En ce moment, il y a deux-trois sauts par jour, toutefois bien surveillés par des professionnels. La ville en elle-même est très intéressante car elle a gardé les stigmates de la guerre : il y a encore beaucoup de bâtiments à l’abandon dans la ville (ils appartiennent à l’état, qui n’a pas les moyens de les remettre à neuf). Il y a notamment un centre commerciale en ruine, baptisé « la tour des snipers », où il est possible de monter sur le toit, pour avoir une belle vue de la ville, quoiqu’un peu sinistre, si on imagine ce qui s’est passé sur ce toit.

MostarA



Legroupedemrbouteloup |
Stage Bonn 2017 |
Les Chalets d'Arrondaz 1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | OUR WORLD TRIP
| Byharrypotter
| Stephaneetlucieautourdumonde